Agriculture : Le Crifat fait la promotion de l’étude des sols

La filiale congolaise du groupe camerounais encourage les exploitants agricoles congolais à faire l’étude des sols avant d’engager leurs opérations. C’est ce que nous a expliqué Mme Yvie Foussi, son manager.

« Beaucoup d’echecs dans l’agriculture au Congo sont faits avant la mise en terre de la semence, parce qu’il y’a pas eu d’étude de sol ». a t-elle déclaré. L’étude du sol permet à l’agriculteur de savoir quelle semence convient à ses terres ;

Outre ses activités de conseils, le Crifat offre également ce service pour des frais tournant à titre indicatif autour de 75 000 fcfa/ hectare en moyenne (offre promotionnelle actuellement). L’exploitant prend en charge le séjour des ingénieurs sur ses terres.

Yvie Foussi, Manager du Crifat au Congo

Ouvrir la terre et mettre les boutures de manioc, ça tout le monde sait le faire. Mais lorsqu’on veut faire une exploitation agricole professionnelle il faut étudier son sol et se lancer dans les techniques « d’agriculture de précision ». Le Congo a les terres pour nourrir son peuple, pourvu que des passionnés, entrepreneurs et investisseurs s’y mettent avec professionalisme.

Richman Mvouama

Advertisement

No comments.

Leave a Reply