Bilan 2019 : Le pire management d’une société publique au Congo

2019 a tiré sa révérence et l’équipe d’EyeBana fait son point des personnalités qui l’ont marquées durant cette année. Apres les  Meilleurs Managers de Sociétés Publiques , nous avons pensé parler également de notre plus grande déception.

Notre plus Grande Déception

L’entreprise publique qui nous a le plus déçu n’est pas Energie Electrique du Congo. Ses efforts pour nous priver regulierement d’electricité…jusqu’au reveillon du nouvel an sont, il faut le reconnaitre, des arguments éloquents. Mais ce n’est pas elle.

Nous avons plutôt été déçus par Congo Telecom, essentiellement pour son potentiel insuffisamment exploité. L’entreprise détenue à 100% par l’état congolais est le leader de la fibre optique dans le pays. Depuis plus de 5 ans, elle travaille à étendre son réseau à un rythme dont nous ignorons les objectifs.

Congo telecom propose aujourd’hui de l’internet illimité s’il vous plait, à haut débit à partir de 15 000 fcfa par mois (minimum 2 Mbits/seconde). On aurait aimé qu’il soit encore moins cher que cela, mais ce tarif le rend déjà accessible à plusieurs citoyens. Plusieurs ont saisi cette opportunité en y connectant leurs maisons. Ainsi, ils peuvent suivre directement certaines chaines en ligne et des films de Netflix, tout en permettant à leurs enfants (et voisins lol) de profiter de cette connexion sur leurs Smartphones.

Le problème est que la communication de la boite est quasi-inexistante sur le terrain. Plusieurs apprennent ses opportunités par des collègues ou amis qui l’expérimentent.

La Barrière des frais d’installation

Monsieur AKOUALA, DG de Congo Telecom

Pire, aucun effort n’est fait pour réduire la barrière des frais d’installation qui coute 100 mille fcfa environ. Son concurrent Canalbox qui vient d’arriver sur le marché a compris qu’il fallait réduire ses frais d’installation pour augmenter le nombre de clients. Bien que ses tarifs mensuels (45 mille fcfa) soient superieurs à ceux de Congo Telecom, il s’est fait beaucoup de nouveaux abonnés durant sa campagne promotionnelle de décembre.

Le marketing de Congo Telecom semble ne pas savoir pourquoi les opérateurs mobile vendaient quasiment leurs sims gratuitement. Le défi de surclasser les concurrents ne figure apparemment pas dans ses objectifs. Ce serait intéressant de faire des promotions qui éliminent ou effacent ces frais. encore faut-il communiquer efficacement sur ces offres promos

L’entreprise dirigée depuis plusieurs années par monsieur Akouala a peut-être un bon bilan comptable, mais un bilan commercial que nous jugeons inferieur à son potentiel.

Congo Telecom est une entreprise publique qui a la capacité de démocratiser un peu plus l’internet et de se faire des bénéfices en augmentant son portefeuille client. Hélas, elle laisse le terrain à des concurrents moins puissants.

Advertisement

No comments.

Leave a Reply