Concert de Monteuil : Les Combattants propulsent la notorieté de Roga Roga en France

Derrière chaque adversité se cache un opportunité, dit-on. Cela se vérifie pour Roga Roga et Extra Musica, dont le concert à Paris-Montreuil ce jour est menacé de perturbations par des opposants congolais de France qui se font appeler « Combattants ».

Le journal français « Le Parisien » qui appartient à la 4e marque de presse dans l’hexagone vient de faire un article sur ce concert, suite aux nombreuses menaces de mort qu’aurait reçu le patron du palais des congrès de Montreuil.

On y retient que le concert aura bel et bien lieu, d’après une reunion qui a regroupé ce soir les élus, la prefecture, les forces de l’ordre et Bebert Etou, le manager d’Extra Musica. Les combattants ont donc perdu la bataille de l’annulation. Il reste la finale du terrain, juste après celle de la champion’s league.

Roga Roga Missile

De même que ces opposants congolais rivalisent de vidéos et astuces pour intimider et empêcher la tenue du concert, autant le grand Zangul et sa bande infiltrent les communautés africaines pour rassurer et les inviter à venir nombreux.

Toute une rue sera bloquée pour faciliter la sécurité des spectateurs. Des policiers en civil et en tenue seront déployés dans le quartier dès le début de la journée. Ils seront renforcés par une agence de sécurité louée par l’équipe du grand Zangul et les agents habituels du palais des congrès.

Selon un observateur culturel, les combattants ont politisé ce spectacle, cela a facilité la tache à Roga Roga pour obtenir le soutien multiforme de ses « amis politiciens ». Pas étonnant, qu’il se murmure en France que les billets sont offerts gratuitement dans certains milieux.

En tout cas, e komi ya tembé. Ba lobi ebeba kaka. Qui vivra verra l’issue de cette bataille.

Richman Mvouama

Extra Musica en parade à Paris avant le jour du concert

Advertisement

No comments.

Leave a Reply