Concert de Roga Roga à Montreuil : Le CONGO a perdu

C’était suivi par certains comme une série web, la guerre que Roga Roga et les Combattants 242 se sont livrés en France ces dernières semaines.

Lire Aussi: Les Combattants propulsent la notorieté de Roga Roga  en France

Roga Roga et Levyson le chef d’état major

Il s’agissait pour le premier de donner un concert en France après plusieurs années d’absence. Pour les combattants, il fallait empecher la tenue de cet evenement pour ne pas permettre « à un griot de la dictature de Brazzaville de s’exhiber sur la place de Paris » (fin de citation).

Finalement, le concert a eu lieu… mais dans une salle tellement aérée qu’aucune vidéo n’a pu le cacher. 32 combattants parmi ceux qui ont manifesté dans le quartier avant et pendant le concert ont été arretés. En effet, il faut signaler que dans le but de faire annuler le spectacle des actes de vandalisme ont été faits à l’entrée et sur les véhicules autour de la salle, juste la veille.

Ces images ont montré à la face du monde que les enfants du Congo ne s’entendent pas. La culture et le sport qui sont sensés être des facteurs d’union ne sont plus honorés à leur juste valeur.

On est tenté de dire qu’il y’a eu match nul entre Extra Musica et les Combattants, mais au fond la tristesse que dégage cette guéguerre indique plutôt que c’est le Congo qui a perdu. Il faut s’attendre à voir chaque camp crier victoire dans les prochains jours, mais nous devons plutot avoir honte de cette image que nous avons donné au monde.

R.M

Advertisement

No comments.

Leave a Reply