admin 22 juillet 2020

On a tous remarqué devant des administrations ou des institutions privées des dispositifs de lavage des mains, parfois renforcés par des agents de sécurité qui vérifient la température du visiteur. Tout ce dispositif, David Nzassi l’a réunit de façon plus soft dans son portique de désinfection.

Le jeune entrepreneur congolais résidant à Pointe-Noire, s’est attelé dès le début de la pandémie à fabriquer un portique de désinfection. Il ne cesse de l’améliorer en qualité et en design par de nouvelles versions. La dernière en date est baptisée Elikia. Elle tient compte des normes QHSE suivant les conseils d’une institution d’hygiène et sécurité en entreprise.

Pour un million de fcfa maximum, vous aurez à l’entrée de votre structure un portique facile à déplacer grâce à ses roulettes. A l’intérieur, un thermoflash, un lavabo et un dispositif de séchage des mains. Tout ceci sans contact. Il promet livrer en moins de 6 jours. Son catalogue de modèles serait déjà en étude auprès de plusieurs institutions de la place.

Le jeune homme de 28 ans n’est pas un arriviste. Il dirige l’école polytechnique Smart school qu’il a créé, il y’a 3 ans. Il est aussi auteur d’un livre sur l’entrepreneuriat des jeunes

E.O

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Résoudre : *
13 + 18 =