Éjaculation Précoce : Récapitulatif des Solutions

Difficile d’avoir des statistiques précises de l’éjaculation précoce, tellement le mal est vécu en silence, tout comme ses effets destructeurs sur les couples. Les estimations vont de 20 à 40 % de la population masculine.

L’éjaculation précoce est une éjaculation qui survient avant, pendant ou moins de 100 secondes après la pénétration, avec l’incapacité pour le sujet de le retarder. Plusieurs spécialistes préfèrent le désigner comme un trouble sexuel et non une maladie.

En dehors de l’inexpérience qui est décelée chez les jeunes, les principales causes de ce trouble sont psychologiques et occasionnellement physiques. La notion de performance sexuelle masculine véhiculée dans la société angoisse certains hommes face à une nouvelle partenaire ou aux critiques de l’ancienne. La perception d’une relation sexuelle comme une compétition crée le lit de ce trouble intime. Le stress professionnel ou celui d’une relation interdite, la masturbation précoce et chronique, l’irrégularité des rapports sexuels, certaines drogues, les troubles érectiles, les urétrites ou l’hyperthyroidie sont autant de facteurs pouvant perturber la capacité à se retenir. Dans le volet psychologique, il peut se créer un cercle vicieux entretenu par la peur d’échouer.

Heureusement, on peut y remédier seul ou avec l’aide des spécialistes (sexologue, psychologue ou médecin) surtout lorsque le manque de confiance s’est installé. Nous allons ici faire une revue des solutions les plus couramment proposées :

Se détendre et s’évader

C’est le principal traitement auquel on peut ajouter les autres cités ci dessous. Il faut se libérer la tête en se donnant à l’autre sans pression. C’est plus facile à dire qu’à faire chez l’éjaculateur précoce. Il arrive que la situation s’améliore lorsqu’il baisse sa garde, surtout lorsqu’il est rassuré par la partenaire. Le 2e match est meilleur que le premier et des rapports sexuels fréquents dans une relation d’amour sans stress facilite le traitement. Pourquoi pas y associer l’évasion mentale(penser à autre chose) pendant les « va et vient »

Exercices du Périné

Exercice qui contribue à renforcer le périné

Les exercices de Kegel renforce les muscles pubococcygien et crémaster. Ils améliorent le contrôle de l’éjaculation. Il s’agit en pratique de contracter le sphincter anal comme lorsqu’on veut bloquer une diarrhée. C’est plus ou moins ce que d’autres font avec leur partenaire qui les stimule, puis à la montée de l’éjaculation, ils arrêtent les mouvements tout en contractant l’anus. A défaut de partenaire, certains utilisent la masturbation.

La technique du squeeze consiste à arrêter les mouvements tout en comprimant la base du gland entre pouce et index, au niveau du frein.

Le plus dur, c’est de le faire régulièrement pendant au moins 6 semaines avant de commencer à ressentir les effets.

Excès de Préliminaires

Cette technique ne règle pas le problème, mais réduit le risque de frustration de la partenaire. En accordant beaucoup de temps aux préliminaires la partenaire peut déjà jouir avant la pénétration et ressentira moins votre éjaculation précoce. Si elle fait partie de ces filles qui contrôlent leur orgasme et veulent jouir après l’homme, vous aurez du pain sur la planche.

Les anesthesiques

On trouve à la pharmacie des préservatifs dits retardants qui contiennent une substance anesthésique en interne, donc réduisent vos sensations et vous permettent de durer plus longtemps. L’anesthésiant peut aussi être un spray ou une crème appliqué légèrement sur le gland. Le plus connu au Congo est Procomil*. Le risque ici est d’étendre l’effet anesthésique à la partenaire, d’où l’intérêt de le laisser secher convenablement et si possible de rincer son gland avec l’eau avant la pénétration. Au final, le gars se met au service du plaisir de la dame sans ressentir grand-chose lui même. C’est là que l’on voit certains enlever le préservatif pour augmenter leur plaisir avec tous les risques que cela suppose.

Les médicaments

Il n’existe pas de médicament spécifique pour l’éjaculation précoce, mais l’on a remarqué que certains antidépresseurs participent à corriger le problème pendant le traitement. Compte tenu de leur action principale et d’éventuels effets secondaires, leur usage ne fait pas l’unanimité.

Nous retiendrons donc que la solution se trouve dans notre capacité à nous détendre, associée à des exercices du périné. Si apres 2 à 3 mois d’exercices réguliers, j’insiste sur le « réguliers », le trouble persiste, on peut penser à se faire aider par un spécialiste.

Dr Euclide Okolou

Advertisement

One Response to “Éjaculation Précoce : Récapitulatif des Solutions”

  1. Bedel

    Mar 30. 2018

    Les jeunes s’inquiètent pour rien. J’ai remarqué qu’avec l’age on tient plus longtemps

    Reply to this comment

Leave a Reply