admin 13 juin 2020


Aujourd’hui, avec des mots très simples, je vais vous parler des vers intestinaux : comment ils se transmettent à l’homme? Quels signes peut – on ressentir lorsqu’ils sont présents dans notre corps? Comment faire pour les éviter ? Et enfin Comment les traiter?

Il existe plusieurs types de vers intestinaux de formes variables et de tailles pouvant aller de quelques millimètres à environ 10 mètres de longueur.

Leur principale localisation est l’intestin d’où l’appellation de vers intestinaux : ce qui fait de la bouche la principale voie de contamination.

Mais il faut savoir que le corps humain s’organise comme le monde entier avec des pays, des frontières, des personnes qui peuvent voyager d’un(e) pays/ville à un(e) autre par avion, hélicoptère, bateau, train, et voiture. Ceci dit : la bouche n’est donc plus la seule voie de contamination des vers intestinaux.
La peau peut être pour certains vers une autre voie de contamination.

Comme des voyageurs mais sans billets ni taxes à payer, lorsque des vers sont présents dans les intestins, ils peuvent se déplacer facilement et aller partout où ils veulent. Ils peuvent donc quitter les intestins et se retrouver dans le foie, les poumons, le nez, la bouche, l’oeil et même le cerveau.

LES PRINCIPAUX SIGNES LORSQU’ON EST INFESTÉ DE VERS INTESTINAUX

– les démangeaisons à l’anus, surtout le soir ou la nuit. Il s’agit d’un signe très typique d’un ver intestinal appelé OXYURE. Ces démangeaisons sont en fait dues aux oeufs pondus par les femelles au niveau du rectum ou à la marge anale.
Ces démangeaisons peuvent s’associer à une agitation, des insomnies, des cauchemars mais aussi des douleurs abdominales et des épisodes de diarrhée.

– Les ASCARIS pour leur compte, vont donner lors de leur 1ère phase (qui durera 15 jours en moyenne), une fièvre autour de 38°C, une toux sèche/grasse avec des étouffements.
À leur 2ème phase, ils donneront des douleurs abdominales diffuses, des diarrhées, nausées et vomissements.
Lorsqu’ils sont très nombreux ils peuvent entraîner une constipation et se compliquer d’une occlusion intestinale justifiant ainsi une intervention chirurgicale.
Dans certaines situations, ces vers peuvent sortir par la bouche ou le nez pendant que la personne est endormie le plus souvent ou encore sortir par l’anus.

– Le TAENIA n’entraîne pas de signes le plus souvent mais on peut retrouver certains signes parmi lesquels on peut citer: les douleurs abdominales, les nausées et les troubles de l’appétit (perte ou envie de beaucoup manger) avec le plus souvent un amaigrissement.
Quand il est présent dans les intestins d’une personne, on peut retrouver dans les selles ou dans la culotte ou encore sur le lit, des anneaux de couleur blanche traduisant sa présence.

– En ce qui concerne l’HYDATIDOSE, les signes sont en rapport avec l’organe où il se trouve.
S’il se situe au niveau du foie, il entraînera une douleur abdominale sur le côté droit (juste en dessous des côtes), une sensation d’une boule au même endroit, des yeux qui peuvent changer de couleur et devenir jaunes. Une fièvre peut également être retrouvée.
S’il se trouve au niveau des poumons, il entraînera une toux avec des crachats mêlés à du sang puis des étouffements.

Il existe une grande famille des vers intestinaux.
Nous venons de voir quelques uns.

Comment éviter d’être infectés par ces vers intestinaux.

– toujours bien se laver les mains à l’eau et au savon avant de manger.

– toujours se couper les ongles des doigts et les garder courts.

– ne jamais se ronger les ongles.

– toujours se laver les mains à l’eau et au savon après être sorti des toilettes.

– toujours se laver les mains à l’eau et au savon après avoir changé de couche à son bébé ou après l’avoir lavé.

– changer de sous-vêtements tous les jours.

– éviter les pratiques sexuelles telles que la fellation (sucer l’anus de sa ou son partenaire).

– éviter de manger les salades (choux, tomates …) dans les restaurants car souvent mal nettoyées.

– bien nettoyer avec une eau savonneuse les fruits (oranges, mandarines, mangues … Etc) ainsi que les légumes et surtout bien les rincer avec beaucoup d’eau avant de les manger.

– toujours bien faire bouillir la viande (porc, boeuf, poulet, viande de brousse …etc) avant de la cuire et la manger. Éviter de manger les aliments mal cuits ou crus.
Les poissons crus doivent être évités. Toujours bien les cuire.

– tous les aliments salés (poissons salés…) et fumés (poissons fumés, poulets fumés…) ne doivent jamais être manger crus. Toujours bien les cuire avant de les manger.

– ne jamais marcher pieds nus. Il faut toujours porter des sandales ou des chaussures.

– éviter de plonger les pieds ou une autre partie du corps dans une mare d’eau.

– toujours plonger ses habits dans de l’eau chaude et laisser refroidir par la suite avant de les laver avec du savon ou autre.

– toujours bien repasser chaque vêtement après l’avoir lavé et fait sécher à la corde.

– bien chauffer le lait du bébé et laisser refroidir avant de le lui donner.

– interdire aux enfants de jouer dans du sable abandonné dans la rue ou ailleurs.

– éviter que les mouches se posent sur vos aliments. En effet, les mouches qui adorent fréquenter les toilettes, peuvent se poser sur les selles d’une personne malade et ainsi transporter les oeufs pondus par les vers ayant infecté cette personne et ensuite venir vous contaminer en se posant sur vos aliments.

– pour ceux qui habitent dans les villages, il est souhaitable de ne pas faire des selles dans la rivière (source d’approvisionnement en eau) ou encore de placer les latrines proches de la rivière. Toujours veiller à faire bouillir l’eau avant de la boire.

– lavez les mains à l’eau et au savon avant de couper du manioc, de préparer du foufou ou de cuisiner un plat.

– portez des gants jetables pour laver vos animaux de compagnie (chiens, chats …etc) et de jeter leurs déjections (selles), toujours se laver les mains par la suite.

– il est strictement interdit de boire un jus en accrochant sa bouche directement sur le goulot de la bouteille.

– lorsqu’un aliment est tombé au sol il faut le jeter : je m’adresse ainsi à tous les vendeurs de pains chauds, de grillades, de mangues avec sel – piment afin qu’ils deviennent plus conscients.

– ne jamais mettre aucun objet dans la bouche.

– arrêter avec les comportements dangereux tels manger/boire des (jus de) fruits qui ont été bouillis et placés dans des sachets dont l’hygiène est très douteuse ; il en est de même pour l’eau vendue dans des sachets ou des bouteilles non adaptées. Parfois ces bouteilles ont été ramassées dans des poubelles et ont été à peine rincée 2 fois à l’eau, faute de temps, puis on met de l’eau puisée à l’intérieur pour les revendre à 100francs, 50 francs ou 25 francs. En achetant de l’eau à ce prix, vous êtes très contents en croyant avoir fait un bénéfice mais vous vous trompez énormément : vous achetez en fait une maladie. Respectez les règles d’hygiène.

– Dans certains restaurants, après avoir lavé les mains , ne jamais utiliser les serviettes qui ont déjà été utilisées par d’autres personnes. Toujours utiliser des papiers essuie-tout à la place ou un simple mouchoir à jeter non utilisé.

– attention aussi à l’usage des cure-dents chez vous à la maison ou dans un restaurant. Il se pourrait que la personne en voulant se servir avant vous et en votre absence, ait certainement fait tomber toutes les tiges avant de les replacer à l’intérieur de la boîte avec une hygiène des mains parfois douteuse. Il est préférable après avoir utilisé un cure-dent, de cracher au sol au sortir du restaurant et de bien rincer sa bouche 2 fois avec de l’eau puis cracher à nouveau cette eau qui aura servi de rinçage. Le faire dans une douche si on se trouve à la maison ou dans la rue.

POUR LES TRAITER C’EST TRÈS SIMPLE

Un adulte sérieux et un parent responsable doivent toujours procéder à un déparasitage systématique tous les 6 mois pour lui, sa femme et ses enfants (à partir de l’âge de 1 an).
Chez les enfants il sera préféré généralement des sirops ou suspensions buvables et pour les adultes on pourra utiliser toutes les différentes formes (comprimés …etc).

Il s’agira donc de se rendre simplement en pharmacie et d’exprimer votre requête à un vendeur en pharmacie ou encore d’aller voir un médecin pour une prescription d’un médicament.

ATTENTION à la femme enceinte qui doit toujours voir un gynécologue pour savoir quel médicament est le mieux adapté pour sa situation.

Docteur KIMBALLY-KAKY Éric, CARDIOLOGUE

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Résoudre : *
8 − 5 =