Pointe-Noire : Seulement 10 % des malades vont à l’hopital

Une étude de l’administration sanitaire de Pointe-Noire a montré qu’au premier semestre 2018, seuls 10% des malades ont franchit le seuil d’un centre de santé.

Ce qui signifie que lorsque les pontenegrins sont malades, ils ne vont pas à l’hôpital. Où est ce qu’ils vont alors? C’est la question qui préoccupe les spécialistes qui menent cette étude. Il s’interrogent également sur les causes de ce désamour. Serait-ce le manque d’argent ? La qualité de l’accueil dans les hôpitaux ?

La répartition par commune indique que c’est à Loandjili que le taux de fréquentation des centres de santé est plus bas. Seuls 2,58 % des malades s’y rendent.

Lorsqu’on considère que Pointe-Noire et Brazzaville sont mieux lotis en centres de santé, l’on se demande ce qu’il en est de la Sangha ou de la Likouala.

Des observateurs ont été surpris d’entendre qu’il existe déjà des analyses sur les données du premier semestre à Pointe-Noire. Ce qui prouve que la collecte des données sanitaires s’est beaucoup ameliorée dans le département.

Richman Mvouama

Advertisement

No comments.

Leave a Reply