admin 2 septembre 2020

Rachel KOMBELA est une jeune femme patronnée par l’industrie. Depuis l’âge de 13 ans elle rêve de créer des industries et y travailler. Arrivée au lycée elle a commencé à avoir un faible pour la médecine, elle a obtenu son Bac D 2013 à l’âge de 16 ans.Après le Bac, elle a fait des séances d’orientations universitaires en ligne et elle s’est rendu compte que l’industrie est sa raison de vivre., Alors elle décide de revenir sur ses rêves d’enfances.

Elle réussit à s’inscrire dans la filière ” Maintenance industrielle” en deuxième année elle choisit la spécialité électricité industrielle.Depuis 2016 elle a fini son cycle L3( Licence), pendant qu’elle prépare sa soutenance, elle tombe sur l’opportunité du concours startupper de l’année par Total elle n’hésite pas de saisir cette opportunité et elle en sort 3éme lauréat.

Emportée par le challenge,différentes formations , le coaching et le lancement de sa Startup RichelFood elle n’avait plus du temps pour sa soutenance. Après 3 ans d’expériences et formations dans sa Startup, elle se retrouve aujourd’hui détentrice d’un certificat de formation en sciences comptables et d’administration d’entreprise ainsi que d’un certificat en gestion et management des projets. Sans oublier qu’elle a été la technicienne de RichelFood , ensemble avec ses collègues techniciens ils avaient fait l’installation de Richelfood ( bâtiment et broyeurs) , et elle a continué à faire la maintenance préventive des machines, quand elle avait des difficultés avec la maintenance corrective elle faisait appelle à son Professeur Mr Timothée

Suite à la crise sanitaire de la covid-19, qui a occasionné le confinement, elle a fait de celà une opportunité. Elle en a profité pour finir ce qu’elle avait commencé. Elle a rédigé son mémoire, elle a fait sa soutenance à huis clos suite aux mesures barrières et elle a obtenu finalement son diplôme de licence en électricité industrielle.

Elle compte poursuivre le cycle ingénieur en génie industrielle dès cette année académique afin d’avoir les compétences qu’il faut pour être elle même de la partie technique lors des réalisations de ses projets, pourquoi pas aussi en faire profiter à d’autres grandes entreprises ?

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Résoudre : *
13 + 26 =