Transport PNR-BZV, les raisons de l’augmentation actuelle et « à venir » des prix

Depuis le lundi 14 mai, plusieurs usagers ont été surpris de constater le relevement du cout du transport terrestre intercités au Congo. Le ticket de la très utilisée ligne Pointe Noire-Brazzaville, initialement à 7 000 fcfa est remonté à 12 000 fcfa. Et il coûtera encore plus cher pendant les vacances, selon la décision du syndicat des transporteurs.

C’est ce groupe, en effet, qui porte la paternité de cette augmentation unilatérale, après une réunion de ses membres. Les transporteurs ont estimé qu’à 7 000 fcfa, ils allaient pas pouvoir assurer la maintenance et l’amortissement de leurs véhicules, sans compter leurs charges de fonctionnement.

Ce syndicat a interdit à tout transporteur, membre ou non de leur organisation de fixer des prix en dessous. Il a menacé les contrevenants de sanctions disciplinaires et d’amendes lourdes de la part des forces de l’ordre.

« En pleine crise du Pool avec 8 barrages sur la route, on a fonctionné avec 7 000 fcfa le ticket. On a pas compris pourquoi les patrons ont décidé ces nouveaux tarifs maintenant qu’il n’y a que 2 barrages », s’est exprimé un employé d’une de ces société de transport.

Au barrage de Kintele

L’écart en effet semble exageré aux yeux de certains usagers qui ont découvert ces nouveaux tarifs lors de notre passage chez Océan du Nord de Tié-Tié. Deux d’entre eux dans leurs échanges se sont demandés, pourquoi est ce, à la police de sanctionner les transporteurs qui appliqueront un prix différent ? La décision d’un syndicat vaut-elle un texte de loi ?

« Les transporteurs ont subi des pressions pour ne pas nuire au Cfco qui doit reprendre bientot », croit savoir un type qui suivait cette discussion et qui n’a pas voulu se présenter à nous. Le ferroviaire est plus sûr que la route, malgré sa durée plus longue. Du coup, un tarif proche du ferroviaire donne un chance au Cfco de se relever, a t-il argumenté.

La question est quelle est le sens de l’économie de marché, si c’est un syndicat qui ordonne les tarifs de transport ? Quelle est la reaction des associations des consommateurs face à cette mafia?

Cela confirme l’interêt pour les congolais de se donner au Covoiturage sur le groupe facebook Congo Covoiturage Eyebana

Richman Mvouama

Advertisement

One Response to “Transport PNR-BZV, les raisons de l’augmentation actuelle et « à venir » des prix”

  1. Maixent

    Mai 25. 2018

    C’est une veritable mafia comme vous l’avez dit. Malheureusement, elle s’imposera parce que le peuple congolais est le peuple le plus amorphe que je connaisse. Quiconque marche sur lui à volonté

    Reply to this comment

Leave a Reply